L’ESPAGNE EN ARMES
C’est en 1937 qu’Anna Louise Strong rédigea L’Espagne en armes pour témoigner de la réalité de la guerre civile espagnole auprès de ses compatriotes américains. De Barcelone à Valence, et jusqu’aux tranchées défendant Madrid contre l’armée fasciste, rien n’échappe à cette journaliste hors du commun qui nous plonge au cœur de la révolution sociale lancée par le Front populaire réunissant socialistes, anarchistes et communistes contre les forces réactionnaires. Au fil de ses rencontres, l’auteur nous livre des portraits de personnalités de premier plan comme Malraux ou La Pasionaria, mais aussi ceux d’hommes et de femmes anonymes portés par un héroïsme spontané. Nous découvrons ainsi un peuple espagnol animé d’un optimisme à toute épreuve, d’un humour indéfectible et conscient que ce combat n’est que le prélude d’une guerre prête à engloutir l’Europe. Anna Louise Strong (1885-1970), journaliste améri-caine, auteure de nombreux livres et articles sur les révolutions et mouvements de libérations du xxe siècle. Traduit de l'anglais par Julie Héraut.

[hr]

Sortie le 27 août 2019

168 pages

15 euros

Format : 13x20

ISBN : 979-10-97331-18-4

15,00 Ajouter au panier
L’IMPÉRIALISME AU XXIe SIÈCLE
Un t-shirt, une tasse de café, un iPhone, ces marchandises qui nous paraissent banales renferment pourtant toute l’inhumanité de la mondialisation néolibérale. C’est en décrivant les conditions de leur production que John Smith commence son étude majeure sur les relations des grandes firmes multinationales des principaux pays capitalistes avec le reste du monde. Attaquant le conte de fées néolibéral selon lequel les populations des pays du Sud profitent de la mondialisation, l’auteur balaye les arguments fallacieux des économistes dominants pour dévoiler le système d’exploitation et de pillages des grandes entreprises transnationales qui ne recourent désormais à la force militaire des États impérialistes qu’en cas de résistance. John Smith éclaire ainsi d’un jour nouveau les problèmes politiques et sociaux les plus actuels : la désindustrialisation des pays du Nord, le pouvoir de la finance, la migration, la crise écologique, l’esclavage moderne, la perpétuation des inégalités hommes/femmes. Complétant l’analyse scientifique des faits par une pensée théorique novatrice et rigoureuse, John Smith donne les clefs pour comprendre les liens étroits existant entre les luttes sociales actuelles au Sud et au Nord. À l’âge de l’impérialisme, la lutte de classe se livre plus que jamais à l’échelle internationale. L’Impérialisme au XXIe siècle est lauréat du prix Paul A. Baran — Paul M. Sweezy John Smith, chercheur indépendant et militant, docteur en économie de l’université de Sheffield Traduit de l'anglais par Cyrille Rivallan.

[hr]

Sortie le 10 septembre 2019

552 pages

26 euros

Format : 15,5x23

ISBN : 979-10-97331-19-1

26,00 Ajouter au panier
L’AGRICULTURE À L’ÈRE DE LA MONDIALISATION
Quel point commun entre un villageois pauvre et sans terre du Bangladesh, l’agriculture américaine hautement capitalisée, un couple d’exploitants tanzaniens destinant leur récolte à l’exportation et les grandes exploitations brésiliennes ? Peut-on vraiment les réunir sous le terme « agriculteur » sans passer à côté des rapports réels de domination et de la façon dont s’organise l’activité agricole au sein de notre économie mondialisée ? Cet ouvrage, d’une clarté remarquable, est une référence incontournable pour comprendre les différents rapports formant les dynamiques et les luttes de classes au sein du monde agricole actuel : rapports de pouvoir, de genre, d’exploitation, rapports Nord/Sud. Alliant une approche historique, une explication des concepts clés et de nombreux cas concrets à travers le monde, ce livre est une lecture indispensable pour tous ceux souhaitant comprendre le monde agricole pour mieux le transformer.   Henry Bernstein est professeur émérite à la SOAS (University of London). Traduit de l'anglais par Edouard Morena.
Lire un extrait  [icon icon=icon-book size=26px color=#000 ]

[hr]

Sortie le 15 mai 2019

204 pages

15 euros

Format : 13x20

ISBN : 979-10-97331-17-7

15,00 Ajouter au panier
LE CAPITALISME FACE À SON DÉCLIN
Les rivalités entre grandes puissances structurent désormais l’ensemble de la scène internationale. Entre guerre économique et conflits armés, il devient de plus en plus clair que nous entrons dans un monde multipolaire à l’avenir incertain. En rappelant les véritables causes de la crise systémique que subit le capitalisme depuis plusieurs décennies, les auteurs révèlent les impasses de notre économie et les tensions géopolitiques qui en découlent. Face à une puissance américaine entièrement dépendante des profits spéculatifs et incapable de relancer une production réelle de richesses, émergent alors des contre-modèles (Russie, Chine) qui, sans dépasser le capitalisme, sont susceptibles de précipiter sa chute.  

Les auteurs

  W. Dierckxsens, Université du Honduras et du Costa Rica, ancien administrateur à l’ONU. A. Piqueras, Université de Castellón Jaume I (Espagne). R. Herrera, chercheur au CNRS. P. Nakatani, Université fédérale d’Espírito Santo (Brésil). W. Formento, Université nationale de La Plata (Argentine). Traduit de l'espagnol par Rémy Herrera.
Lire un extrait  [icon icon=icon-book size=26px color=#000 ]
[hr]

Sortie le 24 avril 2019

166 pages

15 euros

Format : 13x20

ISBN : 979-10-97331-15-3

15,00 Ajouter au panier
CRITIQUE DU TRAVAIL
Ouvrage clé du renouveau de la pensée critique marxiste en France, Jean-Marie Vincent pose dans cet essai les jalons d’une réflexion prenant toute la mesure de notre réalité sociale : technicisation, mécanismes de domination, crise de l’individu, perte de réalité de la politique. Refusant tout aussi bien le marxisme dogmatique que l’éclectisme postmoderne qui nie l’apport des grands rationalismes dialectiques des xixe et xxe siècles, Jean-Marie Vincent développe une relecture attentive de Lukács, Bloch, Habermas et Heidegger pour cerner leurs limites à penser la modernité. Il place au cœur de sa réflexion le processus de domination de la valeur sur l’ensemble des pratiques, dégageant ainsi une conception de l’agir libérée du productivisme. Jean-Marie Vincent (1934-2004), était professeur à l’Université Vincennes-Paris 8. Préface d’Alexander Neumann, professeur à l’Université Vincennes-Paris 8, directeur de la revue Variations.
Lire un extrait  [icon icon=icon-book size=26px color=#000 ]
[hr]

Sortie le 24 avril 2019

288 pages

19 euros

Format : 13x20

ISBN : 979-10-97331-16-0

19,00 Ajouter au panier
DE GRAMSCI À MARX
À partir d’une lecture approfondie et minutieuse des Cahiers de prison, Fabio Frosini se propose de relire les œuvres politiques de Marx en inscrivant ses pas dans ceux de Gramsci. Sans se résoudre à faire du marxisme une théorie parmi d’autres, l’auteur élabore une dialectique marxiste reposant sur les notions de traductibilité des langues, d’hégémonie et de rapports de force. Lisant Marx comme l’aurait fait Gramsci, il nous montre un penseur immergé dans la lutte politique, un penseur qui ne se pose jamais comme « théoricien » et encore moins comme « auteur ». Gramsci rend possible l’équivalence entre idéologie et vérité. La fusion de ces deux notions nous conduit à retrouver le noyau de la pensée de Marx dans l’unité de l’histoire et de la politique.   Fabio Frosini est professeur de philosophie à l'Université d'Urbino (Italie), reconnu comme l'un des meilleurs spécialistes de l'oeuvre et de la pensée d'Antonio Gramsci, il est entre autre l'auteur de Gramsci et la philosophie et La Religion de l'homme moderne. Politique et vérité dans les "Cahiers de prison" d'Antonio Gramsci. Traduit de l'italien par Fabien Trémeau.
Lire un extrait  [icon icon=icon-book size=26px color=#000 ]

[hr]

Sortie le 12 mars 2019

208 pages

18 euros

ISBN : 979-10-97331-14-6

18,00 Ajouter au panier
LE DÉLIRE RACISTE, ENNEMI DU PROGRÈS HUMAIN
  Écrits à la fin de la Seconde Guerre mondiale, ces articles nous livrent les réflexions historiques de Lukács face aux premiers témoignages des camps d’extermination. À l’aube de la guerre froide, le grand intellectuel hongrois analyse aussi la situation idéologique et politique d’un monde se recomposant autour de deux blocs antagonistes. Traduits pour la première fois en français, ces articles nous montrent un Lukács tirant les leçons de la tragédie qui ravagea l’Europe, et demeurant conscient que la fin du conflit mondial ne signifie pas la fin du fascisme.  

Georg Lukács (1885-1971), philosophe et critique littéraire hongrois, auteur entre autres de La Théorie du roman (1920), d’Histoire et conscience de classe, (1923), et de La Destruction de la Raison (1954).

Traduit de l'allemand par Jean-Pierre Morbois.
Lire un extrait  [icon icon=icon-book size=26px color=#000 ]
[hr]

Sortie le 26 février 2019

112 pages

10 euros

Format : 11x17

ISBN : 979-10-97331-12-2

 
10,00 Ajouter au panier
LA CHINE EST-ELLE CAPITALISTE ?
  Depuis plusieurs années, l’équilibre du monde et les rapports entre grandes puissances subissent de profondes mutations. Dans un tel contexte, une compréhension juste et scientifique du modèle politico-économique de la Chine est plus que jamais indispensable. Cet ouvrage présente pour la première fois le développement économique de la Chine depuis les années 1950 jusqu’à nos jours. S’attachant au temps long pour mieux balayer les lieux communs trompeurs, les auteurs nous démontrent clairement que la réussite industrielle et commerciale de ce pays n’est pas un miracle des années 2000. Elle est au contraire le résultat d’efforts colossaux et de stratégies mises en œuvre dès la prise de pouvoir par les communistes. Animé d’un souci de clarté, cet ouvrage se destine à tous ceux qui souhaitent comprendre la Chine contemporaine, la manière dont elle s’est construite et ce vers quoi elle se dirige.  

Rémy Herrera est économiste, chercheur au CNRS, membre du Centre d’Économie de la Sorbonne.

Zhiming Long est économiste, enseignant à l’École de Marxisme de l’Université Tsinghua de Pékin.

 
Lire un extrait  [icon icon=icon-book size=26px color=#000 ]
[hr]

Sortie le 26 février 2019

208 pages

16 euros

Format : 13x20

ISBN : 979-10-97331-13-9

16,00 Ajouter au panier
PLAIDOYER POUR UN PARATONNERRE
  Les deux plaidoiries réunies dans ce volume constituent une plongée originale dans la France du XVIIIe siècle. Textes inattendus animés d’une dimension littéraire autant qu’historique, ils offrent une lecture à la croisée des genres et nous font découvrir le jeune Robespierre avocat à Arras. Défendant le droit d’utiliser un paratonnerre contre l’avis des édiles de Saint-Omer ou se battant pour les droits et l’honneur d’un homme enfermé pendant 12 ans sur lettre de cachet, Robespierre dévoile ses talents d’orateur. Véritables tribunes politiques, ses plaidoiries montrent son goût pour les sciences mais aussi l’intérêt qu’il porte au sort des plus humbles, à travers une vision du monde profondément humaniste.  
Lire un extrait  [icon icon=icon-book size=26px color=#000 ]
  [hr]

Sortie 18 octobre 2018

208 pages

12 euros

Format : 11x17

ISBN : 979-10-97331-11-5

12,00 Ajouter au panier
RÉVOLUTION ET CONTRE-RÉVOLUTION AU XXE SIÈCLE
  Publiée en 1941 dans la clandestinité, cette œuvre de résistance est un texte de combat, une attaque directe contre la propagande nazie. En réponse aux déclarations de l’idéologue du Reich, Alfred Rosenberg, Georges Politzer expose toute l’incohérence, l’hypocrisie et l’ignorance des plus hauts dignitaires fascistes. Dans un style incisif, l’auteur nous offre une analyse particulièrement lucide des causes économiques et politiques qui ont rendu possible l’hitlérisme. Moins d’un an après la défaite de juin 1940, Politzer dénonce également le régime collaborationniste de Vichy, et sauve l’honneur de ses compatriotes.   Georges Politzer (1903-1942), militant et philosophe communiste, engagé dans la résistance et fusillé.
Lire un extrait  [icon icon=icon-book size=26px color=#000 ]
[hr]

Sortie 18 octobre 2018

112 pages

10 euros

Format : 11x17

ISBN : 979-10-97331-10-8

10,00 Ajouter au panier
ÉMANCIPER L’ÉMANCIPATION
  L’émancipation est devenue un idéal creux, un mot passe-partout qui meuble les discours des hommes politiques en manque d’inspiration et d’universitaires en mal de Grand Soir. Dressant le bilan des expériences et des espoirs émancipateurs du 20e siècle, Jean-Pierre Garnier mobilise la pensée d’Henri Lefebvre afin de repenser l’émancipation comme une utopie concrète qui pourrait dynamiser les luttes sociales et politiques en cours ou à venir. Fidèle à sa ligne marxienne et anarchiste, il arrache l’émancipation aux fausses problématiques « sociétales » en vogue pour lui redonner toute sa profondeur progressiste et révolutionnaire.   Jean-Pierre Garnier, militant et chercheur en sociologue urbaine.
Lire un extrait  [icon icon=icon-book size=26px color=#000 ]
[hr]

Sortie 11 septembre 2018

 160 pages

 12 euros

Format : 11x17

 ISBN : 979-10-97331-08-5

12,00 Ajouter au panier
LES HUIT JOURNÉES DE MAI DERRIÈRE LES BARRICADES
  Publié au lendemain de la Commune, ce récit aussi épique que réaliste de la Semaine sanglante constitue l'un des premiers témoignages des événements tragiques de 1871. Heure par heure, barricade par barricade Lissagaray raconte l'héroïsme du peuple parisien, le courage et le sacrifice de ces anonymes pour la liberté et l'égalité. À travers ce récit, l'auteur éclaire les futurs sur les erreurs à ne pas répéter et contribue à former une mémoire communarde de la Commune, dérobant ainsi aux vainqueurs le privilège d'écrire l'histoire.   Prosper-Olivier Lissagaray (1838-1901), militant républicain et socialiste, journaliste, écrivain et communard.
Lire un extrait  [icon icon=icon-book size=26px color=#000 ]
[hr]

Sortie 15 mai 2018

 254 pages

 12 euros

Format : 11x17

 ISBN : 979-10-97331-06-1

12,00 Ajouter au panier
LE COLONIALISME
  L'expansion coloniale de l'Europe a constitué un phénomène d une rare violence qui bouleversa des civilisations millénaires, et laissa de profondes cicatrices dans les mémoires collectives. Les lettres et articles réunis dans cet ouvrage témoignent de l'intérêt que Marx et Engels ont porté à la question coloniale tout au long de leurs vies de penseurs et de militants. Dénonçant l'inhumanité des puissances européennes envers les populations colonisées, ils dévoilent le pillage organisé des richesses de continents entiers. De la Chine à l'Algérie, de l'Inde à l'Irlande en passant par la Perse et l'Afghanistan, ils donnent également à comprendre l’imbrication des enjeux économiques, politiques et sociaux au cœur de ce phénomène. Ils mettent ainsi en évidence que colonialisme et capitalisme sont intimement liés.   Introduction de Rémy Herrera, économiste, chercheur au CNRS (Centre d'Économie de la Sorbonne). [hr]

Sortie le 15 mai 2018

396 pages

20 euros

Format : 13x20

ISBN : 979-10-97331-07-8

20,00 Ajouter au panier
NIETZSCHE, HEGEL ET LE FASCISME ALLEMAND
Traduits pour la première fois en français, ces textes écrits en 1943 abordent le rapport entre le fascisme allemand et la philosophie. Réfugié à Moscou depuis 1933 pour fuir les persécutions nazies, Georg Lukács s'engage dans un combat théorique et politique contre le fascisme allemand. Analysant les écrits et discours des intellectuels du IIIe Reich, il dénonce leur entreprise de réécriture de l'histoire de la philosophie pour la rendre conforme à leurs visées politiques. Investissant la philosophie comme un champ de bataille les forces réactionnaires en appellent au mysticisme et à l'irrationalité pour justifier leurs actes barbares et combattre la pensée progressiste.   Georges Lukàcs, philosophe. Traduit de l'allemand par Jean-Pierre Morbois.
Lire un extrait  [icon icon=icon-book size=26px color=#000 ]
[hr]

Sortie 12 février 2018

10 euros

100 pages

Format : 11x17

ISBN : 979-10-97331-05-4

10,00 Ajouter au panier
CE QUE TOUT ÉCOLOGISTE DOIT SAVOIR À PROPOS DU CAPITALISME
  Si la crise écologique majeure que nous connaissons est la conséquence des activités humaines, alors une réaction efficace à cette crise implique nécessairement une remise en cause du mode d’activité propre à l’humanité contemporaine, à savoir le capitalisme. Au fil d’un exposé accessible au plus grand nombre, mobilisant avec clarté les données scientifiques et économiques, les auteurs éclairent les enjeux proprement politiques unissant question économique et question écologique. Ils établissent ainsi l’impossible coexistence d’un mode de production fondé sur l’accumulation et un environnement humainement viable. La dégradation de l’environnement n’est pas un accident, elle s’inscrit au contraire dans la logique du capitalisme. De fait, la promesse d’un « capitalisme vert », ou l’espoir d’un salut écologique par les nouvelles technologies conservant l’ordre économique actuel ne peuvent être qu’illusions.   Fred Magdoff est professeur émérite de sciences naturelles à l’Université de Vermont. John Bellamy Foster est directeur de la Monthly Review et professeur de sociologie à l’Université d’Oregon. Traduit de l'anglais par Lea Sinoimeri.  
Lire un extrait  [icon icon=icon-book size=26px color=#000 ]
[hr]

Sortie le 15 septembre 2017

16 euros

202 pages

Format : 13x20

ISBN : 979-10-97331-03-0 

16,00 Ajouter au panier
LE GRAND-GUIGNOL DE LA GAUCHE RADICALE
  Ces chroniques politiques à l’humour féroce et à l’ironie corrosive dénoncent la vacuité d’une gauche prétendument contestataire. L’enlisement de Podemos, l’échec de Nuit Debout, la grandiloquence des maîtres à penser de la contestation, ne sont-ils pas les symptômes dérisoires d’un mouvement progressiste qui a perdu ses repères ? Traiter du grotesque par le burlesque en déployant une analyse sociologique rigoureuse permet de remettre au cœur du débat les enjeux décisifs que sont la lutte des classes, le dépassement du capitalisme et la résistance à l’impérialisme.   Jean-Pierre Garnier est militant et chercheur en sociologie urbaine.  
Lire un extrait  [icon icon=icon-book size=26px color=#000 ]

Voir la vidéo de présentation.

[hr]

Sortie 15 septembre 2017

12 euros

212 pages

Format : 11x17

ISBN : 979-10-97331-02-3 

 
12,00 Ajouter au panier
LA CITÉ FUTURE
 

Journal à numéro unique paru en février 1917, entièrement rédigé par Antonio Gramsci, La Cité future est une œuvre inclassable publiée intégralement en français pour la première fois.

Fruit d’une pensée rigoureuse et inventive, ces textes vont du simple tract à l’article de fond, de l’aphorisme au billet d’humeur passionné, du conseil de lecture à l’essai explorateur de pistes.

[space_20] Antonio Gramsci (1891-1937), militant et penseur politique, fondateur du Parti communiste italien.

Introduction d'André Tosel, professeur émérite à l’Université de Nice.

Traduit de l'italien par Fabien Trémeau.  
Lire un extrait  [icon icon=icon-book size=26px color=#000 ]

Voir la vidéo de présentation.

[hr]

Sortie le 10 avril 2017

10 euros

100 pages

Format : 11x17

ISBN : 979-10-97331-01-6 

10,00 Ajouter au panier
RÉVOLUTION RUSSE ET RÉVOLUTION FRANÇAISE
 

Grand historien de la Révolution française, Albert Mathiez fut aussi un intellectuel engagé, un partisan intransigeant de la démocratie sociale qui s’enthousiasma pour la révolution russe. Ces vingt-deux articles écrits au fil des événements analysent sur le vif ce séisme social et politique.

Des journées de février 1917 jusqu’à la fin de la guerre civile, l’auteur tisse l’analogie avec la Révolution française. Dans les deux cas, il observe la force motrice des mouvements populaires, à contre-courant des interprétations selon lesquelles les révolutions appliquent des théories.

 

Albert Mathiez (1874-1932), historien, professeur à la Sorbonne, fondateur de la Société des Études Robespierristes et des Annales Historiques de la Révolution française.

Introduction de Yannick Bosc, maître de conférences en histoire moderne à l'Université de Rouen, et Florence Gauthier, maître de conférences en histoire moderne à l'Université de Paris Diderot.

 
Lire un extrait  [icon icon=icon-book size=26px color=#000 ]
[hr]

Sortie le 10 avril 2017

14 euros

140 pages

Format : 13x20

ISBN : 979-10-97331-00-9

 
14,00 Ajouter au panier