Recension de “Que faire de Lénine” dans RP

Légende noire ou légende dorée ? Lénine à travers ses polémiques

 

On ne compte plus les livres consacrés à Lénine. Chacun y va de sa « légende noire » ou de sa « légende dorée ». Dans Que faire de Lénine ? (Éditions critiques, 2023), Guillaume Fondu propose une lecture originale du révolutionnaire russe à partir des polémiques avec ses contemporains.

Cent ans après sa mort, Lénine continue d’incarner la révolution russe, aussi bien pour ses défenseurs que ses détracteurs. Au-delà de la légende noire, ou légende dorée sur Lénine, il est présenté aussi comme portant à lui seul les dynamiques historiques de la révolution. C’est selon Guillaume Fondu la faiblesse principale des ouvrages consacrés à Lénine ces dernières décennies. Pour sortir de cette double impasse, l’auteur présente un essai original sur la pensée de Lénine qui se donne deux objectifs. D’abord, restituer les élaborations de Lénine à travers certaines des polémiques qu’il engage avec ses camarades et ses adversaires. Alors que la figure de l’« expert » semble aujourd’hui s’être largement imposée dans les débats contemporains, Lénine nous rappelle qu’une autre figure est possible, quoi qu’elle semble avoir disparue : celle du dirigeant révolutionnaire. Fondu montre qu’elle questionne les rapports entre politique, science et théorie. Il rappelle qu’une des limites de l’expert tient à sa position d’extériorité par rapport à la lutte de classes, comme si son expertise était suffisante. En effet, les sciences ne sont pas porteuses en soi de politisation et la connaissance scientifique du monde et des mécanismes de domination n’est pas en soi émancipatrice. Il faut donc redonner toute sa place à la lutte théorique au sein de la lutte politique : « on fera simplement l’hypothèse ici que les pratiques politiques, même si elles ne le sont pas exclusivement, sont aussi déterminées par des idées, des théories, des projets, des stratégies, etc. ». Mais revenir à Lénine à travers ses polémiques permet également d’éclairer le « répertoire d’actions et d’idées politiques de Lénine » et ses spécificités. Lire la suite…

Recension de “Que faire de Lénine” dans Mediapart

Classé dans : Non classé | 0

Le centenaire de la mort de Vladimir Ilitch Oulianov (1870-1924), ce 21 janvier, ne fera-t-il frissonner que de vieux nostalgiques impénitents de l’Union soviétique ? Ou – mieux ou pire ? – les fans d’un chanteur français s’époumonant « Lénine réveille-toi, ils sont devenus fous », sur une musique pompière ? À en juger par plusieurs publications récentes, le fondateur du parti bolchevik suscite en fait un intérêt renouvelé auprès de milieux intellectuels et militants actifs dans les luttes contemporaines. Lire la suite…

Recension de “L’Individu contre la société” dans Marianne

Classé dans : Non classé | 0
Depuis plusieurs décennies, les luttes politiques se cristallisent autour de l’adoption de nouvelles lois censées protéger l’individu contre la société. Mais la lutte politique pour le progrès peut-elle se réduire à une revendication de droits et à une inflation législative ? C’est la question que pose Raymond Debord, docteur en sciences humaines, dans « L’individu contre la société » (éditions Critiques).
En avril 2023, le député Olivier Serva a accédé (provisoirement) à la notoriété en annonçant le dépôt d’une loi contre les « discriminations capillaires ». L’élu, lui-même chauve estimait avoir subi un « vrai traumatisme ». Soucieux de ne pas défendre que les intérêts des crânes luisants, il a décidé d’étendre son domaine de lutte aux femmes blondes qui se transforment en brunes afin de « paraître plus intelligentes » et Lire la suite…

Recension de “Que faire de Lénine” dans L’Humanité

Classé dans : Presses et rencontres | 0

Il existe de bonnes raisons, autres que mémorielles ou historiques, de revenir aux analyses de Lénine. C’est ce que démontre de façon tout à fait convaincante Guillaume Fondu. « Lénine a incarné de façon particulièrement paradigmatique une certaine manière de réfléchir politiquement », que l’auteur se propose de mettre en lumière. Ce qui nécessite de reconstituer l’espace public militant et intellectuel dans lequel Lénine était inséré et dans lequel ses interventions prenaient sens.

Cette recontextualisation, étonnamment, n’a guère été entreprise jusqu’ici. Première difficulté : l’historiographie soviétique n’accordait aucune place aux adversaires de Lénine, sinon pour les ridiculiser. Deuxième difficulté : les interlocuteurs de Lénine ne sont plus édités et encore moins traduits. L’un des intérêts de l’ouvrage de Guillaume Fondu est précisément de nous les donner à lire. Mikhaïlovski, Froumkine, Bogdanov, Lounatcharski, etc., autant de noms oubliés, mais qui sont intervenus contre Lénine dans des débats qui sont encore au moins en partie les nôtres.

La politique est-elle l’expression d’intérêts spontanément partagés par un groupe social ou doit-elle articuler position sociologique et projet universel ? Est-elle une question de sentiments ou d’affects, ou d’abord une question de vérité et d’intelligence ? La culture socialiste doit-elle rompre avec la culture bourgeoise ou au contraire doit-elle savoir en hériter pour l’accomplir ? Un livre qui permet de mieux comprendre Lénine.

Lire sur le site de L’Humanité